Vehapar

Sa Sainteté Karékine II, Patriarche Suprême et Catholicos de tous les Arméniens, est le 132e successeur à occuper le trône de Saint Grégoire l’Illuminateur au Saint-Siège d’Etchmiadzine.

Le Catholicos, Patriarche Suprême de tous les Arméniens, est le Chef spirituel mondial de l’Église nationale Apostolique Arménienne, pour les Arméniens en Arménie et dans la Diaspora. Chef spirituel et Pontife de près de 9 millions chrétiens Apostoliques Orthodoxe arméniens, dispersés dans le monde entier.

Le Chef suprême de l’Église est Jésus-Christ. Dans la hiérarchie de l’Église apostolique arménienne, le Catholicos, terme grec qui signifie «dirigeant universel de l’Église», occupe une position supérieure à celle des Patriarches, Archevêques et Évêques de l’Église arménienne. Il est généralement choisi parmi les Évêques et, une fois élu, il est considéré comme le «Premier parmi ses pairs». Le Catholicos est consacré par 12 Évêques.

Le Catholicos représente l’autorité centralisée de l’Église arménienne. Il est le juge suprême et le chef du corps législatif. Il est Président du Conseil suprême Ecclésiastique et du Collège des Évêques. L’ordination des Évêques, la consécration du Saint-Chrême, la proclamation des fêtes, l’invitation et la destitution d’Assemblées Ecclésiastiques Nationales, la publication d’encycliques concernant l’administration de l’Église arménienne et la création de Diocèses font partie de ses fonctions et responsabilités.

L’Assemblée Ecclésiastique Nationale, convoquée au Saint-Siège d’ Etchmiadzine, élit le Catholicos à vie

Le Catholicos de tous les Arméniens représente la succession apostolique en Arménie, où, par une lignée d’Évêques se succédant, le ministère de l’Église chrétienne, confié aux apôtres par Jésus-Christ, a été transmis jusqu’à nos jours. Il est inconcevable d’imaginer l’Église arménienne sans la fonction « d’Évêque en chef » ou de «Catholicos de tous les Arméniens». Sans l’Épiscopat, les chrétiens d’Arménie seraient sous la juridiction d’un Siege voisin; et le christianisme arménien aujourd’hui ne serait pas une entité distincte avec ses caractéristiques et son identité nationale.

Le premier Catholicos de tous les Arméniens était Saint Grégoire l’Illuminateur. Saint Grégoire a été consacré à Césarée par les Évêques de Cappadoce, en 301 après J.-C., pour établir l’Épiscopat de la Nation arménienne par succession apostolique. Saint Grégoire a organisé la hiérarchie de l’Église arménienne selon les principes du système administratif de l’État arménien. Il a ordonné un Évêque pour chaque principauté d’Arménie. Ces Évêques étaient sous la juridiction de l’Évêque en chef d’Arménie, qui fut plus tard connu comme le Catholicos de tous les Arméniens.

Le titre officiel de Sa Sainteté est:

Patriarche suprême et Catholicos de tous les Arméniens

Pour les documents officiels tels que les encycliques, le titre intégral est le suivant:

KAREKIN II, SERVITEUR DE JÉSUS-CHRIST,
PAR LA MISERICORDE DE DIEU ET LA VOLONTÉ DE LA NATION,
ÉVÊQUE EN CHEF ET CATHOLICOS DE TOUS LES ARMÉNIENS,
PATRIARCHE SUPRÊME PANNATIONAL, PRÉÉMINENT DU SIEGE d’ARARAT

X