Chers fidèles :

Nous vous saluons en cette période sacrée du Grand Carême : notre voyage spirituel vers la grande fête de la Sainte Résurrection de notre Seigneur.

Nous nous adressons au public sur la situation concernant le Coronavirus. Nous voulons que vous sachiez que le Diocèse la considère comme une situation grave, qui requiert notre attention en tant qu’Église. Nous suivons de près les informations fournies par les sources publiques dans le but d’aider nos paroisses à assurer la sécurité de leurs membres et à gérer les risques avec prudence.

En consultation avec des experts dans le domaine de la santé, le Diocèse a publié une directive à l’intention de notre clergé, qui comprend une liste de recommandations à mettre en œuvre par nos paroisses locales. La directive offre des conseils pertinents sur (1) la question de la fréquentation de l’église ; (2) les rituels et les pratiques des services religieux ; (3) la communion et la nourriture ; et (4) les précautions générales et les ressources.

Sur la base de ces directives, le public remarquera des changements dans les activités de routine de nos églises. La propreté a toujours joué un rôle important dans le rituel et la pratique de l’église ; mais dans la situation actuelle, nos paroisses vont redoubler leur promotion habituelle d’une bonne hygiène à tous les niveaux de la vie paroissiale.

Il est évident que dans des circonstances ordinaires, certains rituels de notre Église impliquent une interaction personnelle. Pour l’instant, nous nous trouvons dans la période du Grand Carême, où ces rituels interactifs – y compris le Baiser de la paix, la Sainte Communion et le Baiser de l’Évangile – ne font pas partie intégrante de la liturgie. Toutefois, à l’approche du Dimanche des Rameaux, le Diocèse publiera des directives supplémentaires sur la manière de mener ces pratiques religieuses.

La question de la fréquentation des églises requiert une attention particulière de la part du public. Pour l’instant, nous encourageons les fidèles à assister aux services et aux activités de l’église comme d’habitude.

Toutefois, nous demandons respectueusement aux personnes qui reviennent de voyages internationaux au cours des 14 derniers jours de ne pas aller à l’église. Nous conseillons vivement à toute personne qui a voyagé d’attendre au moins 14 jours sans symptômes de rhume ou de grippe avant de se rendre à l’église, qu’elle présente ou non des symptômes.

En outre, nous recommandons vivement à toute personne qui présente actuellement des symptômes de rhume ou de grippe de ne pas se rendre à l’église. Notre préoccupation première est d’épargner les personnes vulnérables de nos communautés pour lesquelles le coronavirus représente un risque plus grave.

Nous proposons ces lignes directrices après avoir dûment pris connaissance des recommandations émises par les autorités fédérales et provinciales. Toutefois, en tant qu’agents de l’Église dans ces circonstances, nos pasteurs doivent être attentifs aux besoins spirituels et sacramentels de leurs paroissiens et doivent rechercher activement, contacter et programmer des visites avec toute personne qui, conformément aux préoccupations ci-dessus, se tient à l’écart de la fréquentation de l’église.

Notre Diocèse prend cette situation très au sérieux, et s’engage à aider à guider nos pasteurs, nos paroisses et les gens de manière rationnelle, en tenant compte des préoccupations tant physiques que spirituelles. À cette fin, nous demandons conseil aux autorités médicales et à la profonde autorité pédagogique de notre Église.

Notre premier devoir, comme en toute chose, est de chercher à nous guider par la prière. Prions en tant qu’Église pour que le Seigneur ait pitié des malades et des personnes vulnérables, des pauvres âmes qui ont succombé et des personnes courageuses qui s’occupent des malades et font des recherches pour trouver un traitement.

Et en offrant cette prière, nous demandons à notre Seigneur guérisseur de continuer à guider, protéger et fortifier notre peuple, maintenant et toujours.