Pèlerinage en Arménie à l’occasion du 25e anniversaire de l’indépendance

A l’occasion du 25e anniversaire de l’indépendance de la République d’Arménie, le Diocèse de l’Église arménienne du Canada, avec la bénédiction de Sa Grâce l’Évêque Abgar Hovakimian, Primat, a organisé un pèlerinage de 14 jours. 30 pèlerins de Montréal, Toronto, Vancouver, Laval, et au-delà, ont célébré l’indépendance de l’Arménie en Arménie.

Le 18 Septembre 2016, les pèlerins ont visité le Saint-Siège d’Etchmiadzin, le centre spirituel de tous les Arméniens, où ils ont reçu la bénédiction de Sa Sainteté Karekin II, Patriarche Suprême et Catholicos de tous les Arméniens. Le même jour, ils ont visité le Musée Alex et Marie Manoogian des trésors du Saint-Siège, les Églises de Sainte Hripsimé et Sainte Gayané, et le site archéologique de Zvartnots. La Cathédrale et les Églises d’Etchmiadzine et le site archéologique de Zvartnots ont été inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour plus d’informations sur le site s’il vous plaît visitez http://whc.unesco.org/en/list/1011/

Le 19 Septembre les pèlerins ont rencontré Mme Hranush Hakobyan, ministre de la Diaspora de la République d’Arménie. Après la rencontre, ils se sont rendus à la province de Kotayk où ils ont visité le temple de Garni, un temple hellénistique classique, qui est la structure et le symbole de L’Arménie pré chrétienne le plus connu. De Garni les pèlerins se sont rendus au monastère rupestre de Geghard, qui contient un certain nombre d’Églises et de tombes, qui illustrent l’apogée de l’architecture médiévale arménienne. Le complexe de bâtiments médiévaux, taillé à même le roc, est situé dans un paysage d’une grande beauté naturelle, entouré de hautes falaises à l’entrée de la vallée de l’Azat. Le Monastère a été renommé pour les reliques qui y sont logées. La plus célèbre parmi eux étant la Lance, qui avait transpercé le corps du Christ crucifié et que l’Apôtre Thaddée aurait apporté en Arménie, d’où vient son nom actuel, Geghardavank (monastère de la Lance). La Lance a été conservée dans le Monastère pendant 500 ans. Le monastère de Geghard a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour plus d’informations sur le monastère s’il vous plaît visitez http://whc.unesco.org/en/list/96 Le soir les pèlerins ont eu l’occasion de visiter l’Opéra de Erevan et de profiter d’un concert exécuté par l’Ensemble d’Etat de dance « Barekamutyun ».

Le mardi 20 Septembre, les pèlerins ont visité le Musée-Réserve Historique et Archéologique Erebuni. La Colonie d’Erebuni était construite en 782 avant JC par l’un des plus grands rois de l’Ourartou, Argishti le Premier. De là, les pèlerins se sont rendus à l’usine de Cognac Ararat, fondée en 1887 où ils ont fait la dégustation de différentes sortes de brandy arménien célèbres. Le même jour, les pèlerins ont visité le complexe Mémorial de Tsitsernakaberd – Musée du Génocide et ont déposé des fleurs à la flamme éternelle à la mémoire des victimes du génocide.

Le 21 Septembre, les pèlerins ont célébré le 25e anniversaire de l’Indépendance de la République d’Arménie.

Le 22 Septembre, les pèlerins, guidés par Son Excellence Mgr Abgar Hovakimyan, Primat, ont rencontré Sa Sainteté Karekin II, Patriarche Suprême et Catholicos de tous les Arméniens au centre spirituel de tous les Arméniens – Saint-Siège d’Etchmiadzine. Ils ont reçu les bénédictions patriarcales et ensuite visité le Musée de la Mère Cathédrale.

Le même jour, les pèlerins ont visité la Cathédrale Saint-Mersob d’Oshakan, où est enterré le créateur de l’alphabet arménien, Saint Mesrob Mashtots. Ensuite, ils se sont dirigés vers les pentes du mont Aragats pour visiter Ambert – forteresse du 7ème siècle et l’Église adjacente de Vahramashen, construite en 1026 par le prince Vahram Pahlavuni.

Le 23 Septembre, les pèlerins ont passé la journée à Erevan en visitant le Musée d’Histoire et la Galerie Nationale de l’Arménie, le complexe architectural Cascade et le Matenadaran – Institut Mesrop Mashtots d’anciens manuscrits.

Le lendemain, le 24 Septembre les pèlerins se sont rendus à la province de Vayots Dzor. Sur leur chemin vers Goris, ils ont visité Khor Virap, monastère, situé dans la plaine de l’Ararat. Khor Virap signifie « fosse profonde » où Saint Grégoire l’Illuminateur fut emprisonné pendant 14 ans par le roi Tiridate III d’Arménie. De là, les pèlerins se sont rendus au village Aréni, qui est largement connu pour sa production de vin, où ils ont été rejoints par Son Éminence l’Archevêque Abraham Mkrtchyan, Primat du Diocèse de Vayots Dzor. Ensuite, les pèlerins ont visité Noravank – un monastère du 13ème siècle, situé dans une gorge étroite faite par la rivière Amaghu. Les pèlerins ont passé la nuit à Goris.

Le 25 Septembre, les pèlerins ont atteint la République d’Artsakh (Haut-Karabakh), où ils ont visité la cathédrale Ghazanchetsots de Shushi aussi connue comme Saint-Sauveur. De là, les pèlerins ont visité le monument « Nous sommes nos montagnes » et le Panthéon de la Fraternité, et un pensionnat où ils ont distribué des cadeaux aux enfants. Les pèlerins ont passé la nuit à Stepanakert, Capitale de la République d’Artsakh.

Le 26 Septembre, une rencontre avec M. Ashot Ghulyan, Président du Parlement de la République de l’Artsakh (Haut-Karabakh) a eu lieu à l’Assemblée nationale de l’Artsakh. De là, les pèlerins se dirigèrent vers Gandzasar – un monastère arménien du 10 au 13 siècle, situé dans le quartier Mardakert de la République d’Artsakh. En arménien « Gandzasar » signifie montagne de trésors et le monastère a gagné son nom parce qu’il détient des reliques de Saint Jean-Baptiste et son père Saint Zacharie. Le même jour, Sa Grâce l’Évêque Abgar Hovakimyan, Primat, a rencontré Son Éminence l’Archevêque Pargev Martirosyan, Primat du Diocèse de l’Artsakh, et a visité le chantier de construction d’une nouvelle église.
Le 27 Septembre, les pèlerins ont visité Khndzoresk – un village dans la province de Syunik. Le village est situé sur les pentes raides de Khor Dzor (Gorge Profonde), à partir de laquelle, selon la tradition, il a obtenu son nom. De là, ils se sont rendus à Zorats Karer, aussi appelé Karahunj – un site archéologique préhistorique près de la ville de Sisian dans la province de Syunik de l’Arménie. L’expression Zorats Karer est littéralement traduite de l’arménien comme pierres de l’armée. Il est également souvent désigné comme le « Stonehenge arménien ». Le prochain arrêt était le Monastère de Tatev – un Monastère arménien apostolique du 9ème siècle, situé sur un grand plateau de basalte près du village de Tatev. L’ensemble monastique se trouve sur le bord d’une gorge profonde de la rivière Vorotan. Dans les 14e et 15e siècles, le Monastère était un grand centre intellectuel de l’Arménie, une Université médiévale importante, l’Université de Tatev, qui a contribué à l’avancement de la science, la religion et la philosophie, la reproduction de livres et le développement de la peinture miniature. Les chercheurs de l’Université de Tatev ont contribué à la préservation de la culture et la religion arménienne, lors d’une de ses périodes les plus mouvementées de son histoire. De Tatev les pèlerins se sont rendus à Sevan où ils passèrent la nuit.

Le 28 Septembre, les pèlerins ont visité le lac Sevan et Sevanavank, un complexe monastique, situé sur une péninsule à la rive nord-ouest du lac. Selon une inscription dans l’une des Églises, le Monastère de Sevanavank a été fondé à l’an 874 par la princesse Mariam, la fille d’Ashot I, qui est devenu roi une décennie plus tard. De Sevan les pèlerins partirent pour Dilijan, où ils ont d’abord visité Goshavank, ou « Monastère de Gosh », un Monastère arménien du 12ème siècle, situé dans le village de Gosh, dans la province de Tavush. Mkhitar Goch, auteur du premier code pénal, avait pris part à la reconstruction du Monastère où il avait fondé une école et l’un de ses anciens élèves, un scientifique arménien par le nom de Kirakos Gandzaketsi avait écrit l’histoire de l’Arménie. L’architecte Mkhitar le Charpentier et son disciple Hovhannes avaient pris une part active dans la construction du Monastère. Le complexe a ensuite été rebaptisé Goshavank et le village nommé Gosh, en son honneur. Ce Monastère impressionnant abrite également l’un des plus beaux exemples du monde d’un Khachkar. De Goshavank les pèlerins se sont rendus à Haghartsin, un Monastère du 13ème siècle, situé près de la ville de Dilijan. Et de là ils retournèrent à la Capitale, Erevan.

Le 29 Septembre, le dernier jour du pèlerinage, les pèlerins avaient une journée complète de loisirs à Erevan concluant ainsi leur voyage inoubliable à la Mère Patrie.

arrow